Le Web 3.0 est l'une des technologies les plus critiques actuellement en développement. Cependant, ce n'est pas toujours facile à comprendre, comme beaucoup de technologies de pointe. Vous pouvez obtenir une image plus claire de ce qu'est le Web 3.0 et pourquoi il est essentiel en regardant quelques exemples et définitions. Une fois que vous l'aurez fait, vous serez prêt à profiter d'une véritable expérience Web 3.0.

Menu rapide:

Le général Foundation du Web 1.0, Web. 2.0, Internet 3.0

Qu'est-ce que le Web 3.0 ? Cela semble être une question simple au premier abord. Mais comprendre le Web 3.0 nécessite également de comprendre les itérations précédentes.

Les débuts du Web peuvent être envisagés comme un "lecture seulement" moyen. Le Web 1.0 était plus proche d'un livre que d'une expérience interactive. L'élément le plus interactif du Web 1.0 est le système de panier d'achat. La véritable interactivité n'est apparue qu'avec le Web 2.0.

Une définition exacte du Web 2.0 peut être difficile à cerner sur le plan technique. Cela va bien au-delà de la simple utilisation d'une technologie ou d'un cadre particulier. Cependant, le Web 2.0 peut être défini par la façon dont les gens s'y rapportent. Le Web 2.0 a introduit une véritable interactivité dans l'expérience de la personne moyenne avec Internet. Le Web 2.0 est "lire écrire".
Les utilisateurs ne se contentent pas de lire une page ; ils peuvent interagir avec lui. Les utilisateurs peuvent écrire des commentaires, travailler avec des lecteurs vidéo et généralement faire partie des expériences d'autres utilisateurs.

Le Web 3.0 est un média mieux décrit comme "lire-écrire-exécuter". Le Web 3.0 est davantage axé sur le fait d'agir en tant qu'agent actif plutôt que passif.

Dans l'article « Internet 1.0 2.0 3.0 ; Quelle est la différence et exemples » vous trouverez des informations plus détaillées, y compris des caractéristiques et des exemples pour chaque version Web.

Web 3.0 expliqué plus en détail

L'évolution du Web a été définie en grande partie par l'interactivité. Le saut du Web 1.0 au 2.0 a permis aux utilisateurs d'initier des interactions avec des sites Web. Cependant, il s'agissait généralement d'une conversation à sens unique. Les gens pourraient utiliser activement des composants sur un site Web 2.0. De même, les gens pourraient interagir les uns avec les autres sur un site Web 2.0. Le site lui-même n'initierait pas cette interaction ou n'anticiperait pas le désir d'un utilisateur. C'est l'un des plus grands pas en avant avec le Web 3.0.

3.0 adopte une approche plus proactive qui utilise l'apprentissage automatique et le traitement avancé du langage. En bref, le Web 3.0 peut agir comme un agent semi-autonome. Un service Web 3.0 peut se demander ce que veut un utilisateur dans une situation donnée. Le système pourra profiter de certaines ressources uniques.

Les systèmes 3.0 modernes ont souvent des dizaines de milliers de nœuds de processeur. Le système utilisera également l'analyse Big Data pour examiner les expériences d'un nombre tout aussi important d'utilisateurs. Cela s'applique même aux produits et services adaptés aux goûts individuels. En bref, le Web 3.0 peut réfléchir à ce qu'un utilisateur pourrait souhaiter ou apprécier. La capacité à anticiper est due à l'augmentation de l'interconnectivité des informations, des ensembles de données et de la puissance de traitement.

Le Web 3.0 améliore la plupart des aspects de l'expérience informatique des utilisateurs. Par exemple, la version 3.0 facilite grandement la navigation sur le Web. De nouvelles techniques permettent aux moteurs de recherche de mieux comprendre ce que les gens recherchent.

Les gens considèrent rarement à quel point il est difficile pour les machines de comprendre le langage humain. Cela fait partie de ce qui rend difficile la recherche d'informations en ligne. Jusqu'à récemment, les moteurs de recherche devaient s'appuyer sur une simple correspondance de modèle entre ce que quelqu'un tapait et les correspondances dans une grande base de données.

Le Web 3.0 permet aux moteurs de recherche de comprendre le langage plutôt que la simple correspondance de modèles. Lorsque les moteurs de recherche comprennent l'intention, ils peuvent travailler intelligemment pour répondre aux attentes.

Les améliorations de la version 3.0 sont plus évidentes avec la façon dont les utilisateurs interagissent avec les entreprises. Par exemple, les entreprises peuvent fournir une assistance 24h/24 et 7j/7 via des chatbots basés sur l'IA. Les entreprises sont également mieux à même de présenter leurs services aux clients grâce à la publicité basée sur le Web 3.0.

Cela profite aussi bien aux entreprises qu'aux utilisateurs. Personne n'aime les publicités pour des services qui ne l'intéressent pas. Et c'est un gaspillage du budget publicitaire d'une entreprise. Mais les systèmes Web 3.0 peuvent mieux faire correspondre les clients potentiels avec les services qui les intéressent. Tout cela se résume à un Web plus intelligent.

Les fonctionnalités les plus importantes du Web 3.0

Jusqu'à présent, le Web 3.0 a été principalement défini par ce qu'il fait. Mais qu'est-ce qui rend tout cela possible ? Quelles fonctionnalités et caractéristiques spécifiques fournissent toutes ces fonctionnalités ? Le Web 3.0 est composé d'une vaste gamme de fonctionnalités différentes. Mais voici les parties les plus importantes du Web 3.0.

Décentralisation

Web 1.0 et même 2.0 conservent généralement les ressources centralisées à quelques emplacements. L'utilisateur dispose d'un dispositif informatique qui accède à une URL via HTTP. L'URL se traduit par un serveur spécifique qui peut tirer du contenu de quelques autres systèmes similaires. Cela a radicalement changé avec le Web 3.0.

Le téléphone le plus faible est comparable aux superordinateurs d'il y a dix ans. 3.0 exploite la grande quantité de puissance même dans les plus petits systèmes clients. Et les serveurs Web utilisent désormais le cloud computing pour résumer divers emplacements de fichiers ou bases de données sur plusieurs systèmes. Même le code des applications Web peut provenir de plusieurs sources.

Intelligence Artificielle (IA)

L'IA est une forme d'apprentissage automatique qui permet aux ordinateurs d'agir comme des agents semi-autonomes. Le Web 3.0 transforme enfin ce potentiel en réalité. À l'heure actuelle, une grande partie de ce pouvoir est destinée au commerce. L'une des plus grandes forces de l'IA est la reconnaissance de formes. L'apprentissage automatique est excellent pour comparer les habitudes de dépenses afin de déterminer les produits que les gens aimeraient. Mais l'avenir de l'IA dans le Web 3.0 est sans limites.

Tout ce qui nécessite une prise de décision peut bénéficier de l'accès de l'IA à des informations illimitées et à des vitesses aveuglément rapides. Même des secteurs comme le développement et la fabrication de médicaments commencent à voir de solides retours des systèmes alimentés par l'IA.

Connectivité & Ubiquité

Il est important de se rappeler que les technologies Web 3.0 sont généralement interconnectées. Certaines des IA les plus puissantes consistent en de nombreux processeurs plus petits reliés entre eux pour former quelque chose d'unique. Cette même technique peut également s'appliquer à la vie d'une personne moyenne.
L'Internet des objets (IoT) fait partie du Web 3.0, reliant les éléments du quotidien. Considérez un réfrigérateur qui ajoute des articles à la liste d'épicerie. Ou l'utilité des stores qui peuvent reconnaître quand le soleil réchauffe trop la maison. Le Web 3.0 relie les serveurs, les programmes et les applications. Et l'IoT se développe aussi.

Sans confiance et sans autorisation

Le Web 3.0 fonctionne également sur une plate-forme sans confiance et sans autorisation. Sans confiance fait référence au fait qu'il n'y a pas besoin d'un portier de confiance. Les utilisateurs peuvent se rencontrer comme ils le feraient dans le monde réel - sans le feu vert d'un tiers. Les autorisations impliquent quelque chose de similaire mais toujours distinct. Les systèmes sans autorisation impliquent que n'importe qui peut participer à un processus sans l'autorisation d'un organe directeur.

Les systèmes sans confiance et sans autorisation sont illustrés par les implémentations de métaverse créées par les utilisateurs. Ces systèmes Web 3.0 permettent aux utilisateurs d'accéder à des environnements virtualisés et même de les créer. Les gens peuvent créer des mondes ouverts les uns pour les autres.

Quelques exemples d'applications Web 3.0

Le Web 3.0 a une base technologique solide. Le concept de technologie semi-autonome qui peut facilement s'intégrer dans n'importe quelle partie du monde regorge de possibilités. Mais que font les gens avec le Web 3.0 en ce moment ? La technologie en est encore à ses débuts. Mais les exemples suivants montrent à quel point cette nouvelle approche de la technologie Web est capable.

Apple Siri

Comment réussir la tarte aux pommes parfaite ? Demandez simplement au Siri de Apple, et il vous donnera des instructions étape par étape. Cette application Web 3.0 intelligente fait partie du iPhone. Siri montre également à quel point le Web 3.0 mûrit. Siri utilisé pour répondre avec un "Je ne sais pas" assez souvent. Mais aujourd'hui, Siri est généralement en mesure d'offrir des réponses détaillées. Siri affiche même souvent un peu d'esprit et de personnalité.


Attribution d'image: Apple

Wolfram Alpha

Wolfram Alpha est une démonstration solide de l'IA et de l'apprentissage automatique sur les systèmes distribués. Il exploite des dizaines de milliers d'ordinateurs pour analyser les données et répondre aux demandes de renseignements. Si les utilisateurs se contentent d'énumérer un élément, comme une poire, ils recevront une mine de données telles que des informations nutritionnelles. Mais un utilisateur pourrait également demander au système combien de vitamine C contient une poire et recevoir une réponse exacte. C'est parce qu'il comprend la langue.

Web 3 wolphram alpha
Attribution d'image: Wolfram Alpha

Facebook

Facebook est l'une des principales voix du Web 3.0. Il met une énorme quantité de développement et de concentration sur le métaverse. Cependant, ils se distinguent également par la création d'API qui permettent aux développeurs d'exploiter les données Facebook existantes dans de nouvelles plates-formes. L'API existante permet également aux développeurs, à l'intérieur et à l'extérieur de Facebook, d'étendre plus facilement les communautés sociales dans les espaces Web 3.0. L'API est si populaire qu'environ 300 000 applications Facebook l'utilisent.

Vidéo : Produits Facebook – Façonner le monde

Filecoin

Filecoin est la réponse du Web 3.0 au stockage en ligne. Beaucoup le voient comme la prochaine étape au-delà de Amazon AWS, Dropbox ou Google Drive. Les utilisateurs peuvent stocker des données dans Filecoin de la même manière que ces services. Cependant, Filecoin utilise le modèle de fonctionnement décentralisé du Web 3.0. Cela permet de fournir un cryptage plus robuste. L'absence d'entité centralisée signifie également qu'il n'y a pas de point de vulnérabilité unique pour les menaces à cibler. Et de nouvelles technologies comme l'IoT s'y intègrent.


Attribution d'image: Filecoin

Brave Browser

Brave Browser est un nouveau moyen plus sûr d'accéder à Internet sur des appareils mobiles. Il vise à être le navigateur le plus sécurisé jamais créé. La protection est réalisée en partie en utilisant des technologies de blockchain hautement distribuées. Cela bloquera les tentatives malveillantes de détournement du navigateur pour une crypto-monnaie exploitée de manière malveillante. Mais cela garantit également que ce système distribué lié au Web 3.0 peut protéger la confidentialité des utilisateurs de la manière la plus avancée et la plus à jour possible.


Attribution d'image: Brave Browser

Steemit

Steemit s'appuie sur le concept général des réseaux sociaux Web 2.0 à grande échelle. Par exemple, Reddit tomberait dans la version Web 2.0 d'un réseau social. Steemit fait entrer les choses dans le Web 3.0 en utilisant le même concept général mais sur une plate-forme plus avancée et décentralisée - la blockchain Steem. Les développeurs espèrent créer un système de récompense qui pourra finalement payer les contributeurs et les créateurs de contenu pour leur travail en utilisant ce nouveau système.

Site Web 3
Attribution d'image: Steemit

LivePeer

LivePeer est la réponse Web 3.0 aux services de streaming vidéo comme YouTube. Le streaming vidéo a été l'un des grands succès du Web 2.0 car cela n'était possible qu'avec ses nouvelles technologies. De même, LivePeer tire parti du Web 3.0 pour proposer une approche différente du concept. Il utilise une combinaison de la base décentralisée de la blockchain avec un modèle de développement open source. Le résultat est un système qui peut servir de base de diffusion par défaut pour le Web 3.0.

Vidéo : Livepeer 101

Experty

Experty s'appuie sur la nature sans frontières du Web 3.0 pour aider à rapprocher les gens. Le service utilise ces techniques avancées pour aider les utilisateurs à obtenir des réponses d'experts à leurs problèmes les plus urgents. Le Web 2.0 facilite la recherche, mais pas si facile d'obtenir une réponse définitive. Associe de manière experte les personnes ayant des questions à des experts qui peuvent fournir une solution. Experty permet de parler facilement par chat vidéo pour obtenir plus d'informations sur la réponse fournie.

Vidéo : Explication - Comment appeler un expert via Experty

Les épreuves et les défis du Web 3.0

Bien sûr, toutes les nouvelles technologies sont confrontées à des défis. Le plus important pour le Web 3.0 est l'étendue même d'Internet. Des bibliothèques complètes ne seraient que la pointe de l'iceberg pour Internet dans son ensemble. Le Web 3.0 doit travailler intelligemment avec toutes ces données tout en gérant l'incertitude et l'imprécision de la syntaxe humaine.

Ceci est encore plus confus par le fait que les données ne sont pas toujours strictement définies. Par exemple, le même ensemble de symptômes peut s'appliquer à plusieurs maladies sous-jacentes. Il en va de même pour les erreurs et les incohérences trouvées dans les ensembles de données. Les meilleures méthodes du Web 3.0 pour gérer ces incertitudes sont le raisonnement probabiliste et la logique floue.

Par exemple, l'examen par les pairs dans les revues scientifiques ou médicales existe parce que les experts peuvent faire des erreurs méthodologiques ou même des fautes de frappe. L'apprentissage automatique est confronté à la même tâche lorsqu'il travaille avec le Big Data.

Bien sûr, les ensembles de données contiennent souvent des informations délibérément falsifiées. Ces exemples sont fournis pour induire en erreur les lecteurs humains ou les systèmes experts numériques. Les techniques de cryptographie sont souvent associées à d'autres systèmes Web 3.0 pour contourner la tromperie intentionnelle. Les systèmes juridiques de divers pays devront également évoluer parallèlement au Web 3.0 pour lutter contre les fraudes criminelles à grande échelle plus graves.

Quelles sont les bases du Metaverse ?

Qu'est-ce que le Metaverse ? Aucune discussion sur le Web 3.0 n'est complète sans lui. Le métaverse est un espace numérique partagé généralement peuplé de personnes utilisant un avatar. À l'heure actuelle, il existe de nombreuses implémentations différentes de cette idée générale. Et chaque version du concept utilise une partie ou la totalité des technologies utilisées dans le Web 3.0.

Les technologies décentralisées comme la blockchain sont particulièrement courantes. Ils sont souvent utilisés pour les affaires ou avec des NFT. Les jetons non fongibles peuvent protéger les conceptions ou la personnalité d'un avatar numérique.

Les gens supposent souvent qu'ils auront besoin de systèmes de réalité virtuelle coûteux pour utiliser le métaverse. Mais même les smartphones et les navigateurs standard peuvent accéder à certains aspects du métaverse. Bien sûr, la meilleure expérience est totalement immersive et utilisera les technologies VR.

Cela ne fait qu'effleurer la vaste surface du métaverse. Les dernières informations sur le métaverse peuvent être trouvées dans l'article Metaverse Guide ; Comprendre les bases ouvrira un nouveau monde ».

Comment le Metaverse et le Web 3.0 fonctionnent-ils ensemble ?

Le lien entre le métaverse et le Web 3.0 peut devenir plus clair en réfléchissant au fonctionnement du métaverse. Le métaverse est essentiellement un système construit sur une base de mise en réseau avancée. Tout comme un site Web est construit sur le Web 2.0, le Metaverse est construit sur le Web 3.0.

Le concept peut être étendu à des zones géographiques du monde réel. Construire sur les plaines prête automatiquement des aspects de la région, comme un climat tempéré. Construire dans des régions plus luxuriantes offre plus, comme de belles collines. De même, la construction du métaverse sur le Web 3.0 ouvre plus de fonctionnalités que les sites Web utilisant le Web 2.0.

Par exemple, la gestion des actifs numériques ou les ventes sont facilement exploitées dans le métaverse. Cela est dû au fait que les chaînes de blocs facilitent la mise en œuvre des NFT et des ventes de crypto-monnaie. La nature décentralisée du Web 3.0 facilite également la mise à l'échelle des ressources virtuelles dans le métaverse.

Le Web 3.0 est construit sur des technologies faciles à définir. Mais les façons dont les développeurs les associent sont essentiellement illimitées. Le Web 3.0 est tout, du streaming vidéo au métaverse. Mais plus que toute autre chose, cette technologie passionnante est l'avenir d'Internet.

Avez-vous aimé cet article sur le Web 3.0 ?

Vous pourriez également être intéressé par les articles suivants:

Plus de conseils liés à Metaverse

Metamandrill.com vise à fournir des informations explicatives et pratiques sur le métaverse et les sujets connexes. Vous pouvez trouver tous les conseils dans les catégories métaverse, explicateurs et guides, mondes et jeux virtuels, dispositifs et NFT.